Note d’intention

“La famille Laplace et la famille Simoneau sont heureuses de vous faire part du mariage de leurs enfants, et de vous inviter à y prendre part.

Ou pas.”

 

 

La vérité, c’est que, dans le coeur des deux familles, la haine couve, insidieuse, discrète, mais néanmoins présente. S’ils se payent chacun toutes les civilités d’usage, sans jamais se mettre en dette, ils ne s’en poignardent pas moins par derrière, à coup de rumeurs et de coups bas. Mais aujourd’hui, deux jeunes gens s’unissent. Pourquoi ? L’amour ? L’intérêt ? Autre chose, Qui peut le dire ? Mais certains ont la rancune tenace. Montaigu d’un côté, Capulet de l’autre, le mariage aura-t-il lieu ? Aux joueurs de décider.

 

Le GN Le Mariage du Siècle est avant tout un lieu, l’hôtel Château Perrache, qui nous accueille dans un décor début vingtième siècle art nouveau. Il est le coeur, l’inspiration du GN. Le Mariage du Siècle est donc un GN d’ambiance et d’esthétique Art Nouveau, autant que possible. Cependant, il ne s’agit pas d’une reconstitution historique : pour ne pas mettre sur les joueurs une pression excessive, une tenue de soirée élégante suffira.

 

La fin de ce GN n’est pas écrite, et le but des joueurs sera de l’écrire eux-même. Vont-ils laisser la noce se dérouler ? Vont-ils tâcher de l’empêcher par tous les moyens, fût-ce un kidnapping de la mariée ? D’autres vont-ils en profiter pour célébrer leurs propres noces ?

 

Ce GN s’adresse à tout type de public, débutant ou confirmé. Ici, pas de combat fantastique à coup de sorts ou d’épées en latex. Uniquement des sentiments, des émotions, des intrigues. Le but est d’écrire une histoire en s’amusant. Le personnage va évoluer dans le cadre d’un événement mondain, en profiter pour nouer des alliances, liquider des dettes, solder des vieilles rancoeurs ou les raviver, régler ses comptes et tâcher de sortir son épingle du jeu.

 

Pour se mettre dans l’ambiance, et dans la mentalité du jeu, les futurs joueurs peuvent regarder quelques épisodes de la série Downton Abbey, ou lire des extraits (ou l’intégralité) l’oeuvre de Marcel Proust À la Recherche du temps perdu. Le jeu de plateau Lords and Ladies offre aussi une bonne expérience préparatoire de ce que nous aimerions voir se développer dans ce GN. Attention, il ne s’agit pas d’un GN sur la relation maître/serviteur. Sur Downton Abbey, nous sommes plutôt dans la relation entre Edith et Mary, par exemple.

 

Les règles en seront simples, la plus importante étant le respect de l’immersion. Autant que possible, il faudra éviter de briser le cadre du jeu. Pour vous y aider, nous mettrons en place tous les mécanismes nécessaires qui vous permettront de sortir du jeu si vous le souhaitez, tout en laissant les autres joueurs en 1912

Cette entrée a été publiée dans Ce GN. Sauvegarder le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *